Heroland - La boutique de vos Heros
 

Un véritable héro chez heroland

Cela va maintenant faire trente ans que le petit Dragon nous a quitté. Il reste indémodable et inimitable pour nous tous. Grâce à lui et à ses pas de "danse", les arts martiaux sont sortis de l'anonymat et ont traversé les frontières pour l'éternité. En seulement cinq films, Bruce Lee est passé à la postérité pour ses talents de combattant hors normes et pour son charisme incomparable. Une vie pas comme les autres dont on ne saura probablement jamais comment elle s'est éteinte.

Décryptage d'un super héro

Chuck Norris, le Texas Ranger de TF1, lui doit tout. Non pas qu'il n'ait rien été sans lui (il est quand même sept fois champion du monde de karaté), mais sans ce fantastique combat dans le Colisée de Rome, la télévision n'aurait jamais eu le privilège de voir évoluer ce barbu âgé aujourd'hui de soixante ans. Les Van Damme, Dolph Lungren, Jet Li et même Jackie Chan lui doivent tout et encore plus.

Le 20 juillet 1973, Bruce Lee nous quittait laissant un héritage énorme derrière lui. Grand visionnaire avant l'heure, il ne pouvait se douter du retentissement que son existence allait avoir sur des millions de gens. Aujourd'hui encore, aucun magazine traitant des arts martiaux ne peut sortir un hors-série à propos du phénomène Bruce Lee sans voir ses ventes monter en flèche. En seulement cinq films, Bruce Lee est devenu une légende, celle dont la flamme ne s'éteindra jamais même sous les orages du temps qui passe.

Pourtant, les personnes qui ne croyaient pas en cette petite boule de talent et d'énergie ont été nombreuses. Il a fallu que l'homme se batte envers et contre tout pour arriver à construire son rêve : devenir la plus grande vedette de l'Orient et faire connaître à toute la planète un art ancestral, un art enfermé dans une petite partie du monde très loin de tout. Son combat n'a pas toujours été de démontrer à la face du monde que les art martiaux étaient quelques chose d'unique, d'extraordinaire.

Son premier souhait était de prouver à tout le monde que le chinois de base n'était pas qu'un homme de petite taille qui ne mangeait que du riz, souriait à longueur de journée et possédait une natte sous son petit chapeau. Et c'est peut-être la mise en oeuvre et la réussite de ce combat qui fût pour lui la quintessence de sa réussite. Il aurait très bien pu se contenter de mener une carrière cinématographique à l'intérieur de son continent. Mais non ! Dès ses premiers soubresauts dans le cinéma, Bruce Lee n'avait qu'une obsession : mener une carrière hollywoodienne et réussir là où aucun autre asiatique n'avait encore jamais réussi.

On ne peut pas dire que l'homme ait failli à sa destinée, mais celle-ci lui a peut-être coûté très cher, pas moins que sa propre mort. Alors, trente ans après sa mort, on peut se demander pourquoi lui et pas un autre, a réussi une telle entreprise en si peu de temps